Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le-monde-de-Charline.over-blog.com

Une maison, plusieurs espaces temps

 

Titre : La maison de cendres

Auteur : Hope Cook

Date de publication : 16/10/2019

Nombre de pages : 416 pages

Début lecture : 23/11/2020

Fin lecture : 24/11/2020

Note : 13/20

Edition : Bayard

 

Résumé : XXIe siècle.
Quand il entend des voix au milieu d'une étrange clairière, Curtis doit affronter sa plus grande peur : aurait-il hérité de la maladie mentale de son père ? Dans sa quête pour trouver une réponse, il découvre l'histoire de Gravenhearst, un manoir labyrinthique, mystérieusement réduit en cendres en 1894. Parmi les rares articles mentionnant l'incendie, Curtis tombe sur la photo de Mila, une habitante des lieux. Fasciné par ce portrait, il le dérobe.
XIXe siècle.
Mila doit mener ses propres combats quand sa mère disparaît inexplicablement, les laissant sa petite soeur et elle sous la tutelle de leur cruel beau-père. Luttant de toutes ses forces, Mila cherche de l'aide pour s'évader de Gravenhearst, cette demeure maléfique qui dissimule bien des secrets.
Séparés par le temps, Curtis et Mila pourront-ils briser le pouvoir malfaisant qui menace de les engloutir dans le néant ?

 

Mon avis : Malheureusement, ce livre est un flop pour moi...

Le résumé était pourtant très prometteur mais cela n'a pas suffit. 

Jusqu'à la moitié, l'histoire est plate et il ne se passe rien à part le lien de Mila et Curtis. Heureusement, l'action commence (enfin) et là, ça part dans tous les sens... Trop d'éléments d'un coup, tout est découvert en même temps et j'ai été perdu. J'avoue ne pas avoir tout compris tellement les explications étaient maladroites... 

Explications maladroites, descriptions lourdes, je n'ai pas pu me représenter les scènes que l'autrice décrivaient. D'ailleurs, on ne sait pas comment Mila s'en est vraiment sortie ou bien cette explication m'a également échappé. 

On ne sait pas ce que sont devenus les personnages du XIXème siècles et c'est dommage.

Au niveau des personnages, j'ai juste apprécié Mila, qui est moderne, rebelle, battante. Curtis se plaint tout le temps et il a peur mais pour lui uniquement. Je n'ai pas réussi à m'attacher à eux car ils sont vides, à mes yeux. 

L'ambiance ne m'a fait ni chaud ni froid.

L'histoire "tait prometteuse mais pas assez travaillée pour moi. De plus, j'avais compris certains des éléments qui viennent assez tard dans l'histoire... 

J'en ai fini de faire confiance aux gens. Il avait toujours su que c'était de la connerie, de toute façon. La confiance était une illusion qui volait en éclats à la seconde où on appuyait un peu trop fort dessus. On n'avait que soi-même, et rien d'autre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article